ACCUEIL > LE FOOTBALL GAELIQUE
Bannière
Tu sais que tu joue au football gaélique quand...
Samedi, 22 Juin 2013 19:42

Tu emploies l'expression « C'est un mélange de foot et de rugby » au moins 10 fois par semaine.

Quand tu n'a pas envie de discuter, tu te contentes de dire que tu fais du foot, ou que tu ne fais pas de sport.

Tu as déjà du expliquer, que non, ca ne se joue pas en costume médiéval dans une mare de boue.

Tu découvres une nouvelle règle à chaque match.

Tu joues le championnat de France, voire la coupe d'Europe.

Juste avant le coup d'envoi, tu comptes les joueurs de ton équipe... « Hé les gars, il manque un milieu off ».

Tes adversaires parlent en anglais. Ou en breton.

Alors que la mode est aux shorts de foot longs qui tombent jusqu'aux genoux, tu continues à porter des shorts irlandais très courts, très années 80.

En revanche ton maillot est classe, bien taillé, sans trop de sponsors. Rien à voir avec le club de foot local.

Tu sais que le mot qui vient le plus souvent après les félicitations d'un but c'est « Marquaaaage ».

Tu observes impuissant un long ballon en cloche se loger sous la transversale. 3 points, et le type l'a même pas fait exprès. Intérieurement, tu maudis ton gardien.

Tu comptes les points pendant la partie, mais tu va quand même vérifier auprès de l'arbitre à la mi-temps.

Tu ne comptes pas les points si tu joues contre Liffré. Ou à Liffré.

Tu évites de te retrouver avec le ballon dans les mains au bord de la ligne de touche.

Tes coéquipiers te félicitent alors que tu viens de tirer ton penalty au dessus de la barre...

… et tu es déçu, alors que tu as pourtant marqué 1 point.

Tu viens de réaliser le plus beau « high-catch » de ta vie : timing parfait, détente aérienne, position des mains... puis le ballon glisse en retombant. Saleté de pluie !

Tu ne comprends pas pourquoi les Irlandais n'ont jamais gagné une médaille d'or au 100 m olympique.

Tu enrages contre l'arbitre qui vient de siffler faute. Pour une fois que tu réussis ton pickup !

Tu es au marquage d'un débutant. Tu lui raconte de fausses règles pour l'induire en erreur.

Défenseur, tu dois marquer une fille et tu te dis que la partie va être tranquille... Jusqu'au moment ou elle arrive avec le ballon et tu ne sais pas comment défendre sans faire faute.

L'Irlandais qui t'a mis dans le vent pendant toute la partie vient te voir à la fin du match et te dit « Good game, well done ! ». Tu doutes vraiment de sa sincérité.

Lors du « débrief » d'après match, tu es fier de voir ce fair-play et les joueurs des 2 équipes réunis en cercle : un rouge, un bleu, un rouge, un bleu... Jusqu'à ce que 2-3 retardataires viennent se mettre n'importe où et gâcher le tableau. Enculés.

Tu sais que sur la soixantaine de joueurs présents sur le tournoi, il y'en a un ou 2 qui rentreront avec le nez cassé ou une dent en mois. Tu pries pour que ce ne soit pas toi.

Tu viens de jouer ton premier match de la journée sous le déluge, tu es trempé jusqu'au fond des chaussures et il te reste 4 matchs et 6 heures de tournoi. La journée va être longue.

En hiver, tu as hâte de reprendre l'échauffement après 1 heure d'attente dans le froid. En été, tu as du mal à reprendre l'échauffement après 1 heure allongé en plein cagnard.

Tu sais à l'avance que le « fruit » du panier repas sera une pomme.

Tu dois aller « arbitrer » les poteaux...

D'ailleurs, tu te contentes de regarder si le ballon est bien passé entre les perches, car au moment où l'arbitre vient te poser une question sur une faute potentielle, tu es bien incapable de lui répondre.

Pendant toute la journée, tu as une pensée pour la soirée d'après-tournoi qui s'annonce très festive. Finalement tu t'endors déjà à l'apéro.

Tu as du mal à avoir une équipe complète pour aller à Niort ou à Guérande, mais bizarrement tout le monde est motivé pour passer le weekend à Maastricht.

L'entorse du pouce est ta blessure la plus récurrente. Tu sais que le seul moyen de se soigner est de laisser reposer la main, mais tu pars quand même t'entraîner.

Le weekend de la Saint-Patrick, tu as forcément quelque chose de prévu.

En voyage en Irlande, tu te fais payer des verres en disant que tu pratiques leur sport national.

Certains sont d'ailleurs étonnés quand tu leur dis que tu joues depuis 3 ans, mais que tu n'a jamais vu un « vrai » match.

Tu as déjà essayer de trouver un match irlandais en streaming... sans succès.

Quand tu réussis à trouver le moyen de regarder un match, tu prends partie pour l'équipe qui a le maillot le plus sympa.

Quand tu joues au foot avec des potes, tu as une furieuse envie de faire un pickup et de les mettre à l'amende.

En regardant un match de Ligue 1 à la télé, tu as un moment d'hésitation quand le gardien prend le ballon au sol sans pickup.

Et évidemment, tu n'échappes pas à la blague du « 1 point !» quand Benzema l'envoie au dessus de la transversale.

 

Fabien Regnier, Président du Lorient GAC, et Grand acteur de football gaélique en Bretagne

 
 

Championnat de Bretagne 2016-2017

         Classement 
Points
    
 D1
Liffré A
  Rennes A
Nantes
Vannes
  Lorient
Kerné
 
 
   D2

Guérande  
  Liffré B
  Rennes B
Pays de St Brieuc
Plédran
Brest

                (mise à jour : 09/08/2017)